Historique

Sinceny (Cinniacus en latin) est assurément l’un des plus anciens village du département de l’Aisne. Situé sur les bords de la rivière Oise, dans une riche et fertile vallée qui au cours des siècles fut une voie traditionnelle pour toutes les invasions.

Bâti sur une éminence de 102 mètres d’altitude, près de la lisière Ouest de la basse forêt de Coucy, le territoire de 1313 hectares est bordé par celui des communes de Condren, Viry, Chauny, Autreville, Pierremande, Folembray, Barisis et Amigny-Rouy.

Le sous-sol du village est bien connu des géologues pour ses sables d’origine marine et surtout pour ses argiles plastiques abondantes qui servirent à une faïencerie implantée au village dès le 18ème siècle.
Les vestiges les plus anciens sont les restes d’une villa gallo-romaine en lisière de forêt qui remonte à la seconde moitié du premier siècle ainsi qu’une chaussée romaine (Brunehaut) qui, elle, remonte au début du premier siècle.

Au Moyen Age, les seigneurs, ayant Sinceny en domaine, les plus renommés furent Renaud de 1167 à 1266 ancienne et illustre famille des châtelains de Coucy, puis à la renaissance de 1486 à 1682 la famille Du Passage originaire du Duché de Clèves en Prusse.

Ce fut François Du Passage qui vers 1550 fit construire le premier château à Sinceny.
Puis en 1698, monsieur Gaspard Fayard, secrétaire du Roi, acheta la terre de Sinceny à monsieur Théophile Bouzier.
En 1737, Jean-Baptiste Fayard fit aménager dans des anciens bâtiments (Mairie d’aujourd’hui) une manufacture de faïence.
En 1849, suite à la faillite de monsieur Alexandre Fayard, la faïencerie fut vendue.

Sinceny fut entièrement détruit le 19 mars 1917 pendant le premier conflit mondial, il avait été occupé le 3 août 1914 et fut libéré définitivement le 7 septembre 1918. La croix de guerre a été décernée à la commune.
Le 3 août 1924 fut inauguré le monument aux morts.
Sinceny fut de nouveau occupé le 21 mai 1940 lors du second conflit mondial et fut libéré le 1er septembre 1944.

Au Moyen Age, au lieu-dit Saint Lazare (bras de la rivière Oise) se trouvaient un moulin à eau et une maladrerie qui ont disparu de nos jours. Il y avait aussi des moulins à vent disparus eux aussi, les seuls repères pour les situer sont le nom d’un lieu-dit (Viel molin) et la rue du moulin à vent.

Le château construit vers 1550 fut détruit en 1917, il était situé face à la place du jeu de battoir, place remontant à la plus haute antiquité pour les jeux à Sinceny.
Le nouveau château reconstruit vers 1922 et à 200 mètres plus à l’Ouest de style marocain (Toit plat) fut rénové et doté d’une charpente vers 1948.
Autreville, autrefois hameau de Sinceny, fut érigé en commune par ordonnance royale le 27 juin 1836.
A Sinceny on trouve plusieurs cités construites après les années 1920, ces cités furent construites par l’usine de la soudière (aujourd’hui ARKEMA) qui après les inondations de 1910 et les destructions et les destructions de 1917 cherchait des terrains secs mais pas trop éloignés de l’usine situé entre le bras Saint Lazare et la rivière Oise.
Sinceny, village d’origine agricole se transforma peu à peu en ville ouvrière, par l’arrivée de la faïencerie puis de la soudière.

Aujourd’hui Sinceny est une petite ville agréable où il fait bon vivre, partagée entre l’agriculture et le travail industrialisé.
On trouve les services nécessaires pour pouvoir fonder une famille (écoles et services annexes, poste, commerces, associations sportives et culturelles etc…).
La proximité de la forêt, de la rivière, de villes comme Chauny (3 km), Tergnier (8 km), Laon (25 km), Saint Quentin (30 km) Soissons (30 km) et paris (120 km) nous donne les avantages pour les loisirs extérieurs (pêche, chasse, VTT, promenade en forêt…) comme les loisirs urbains (cinéma, piscine, shopping, sport en salle…).

Les commentaires sont fermés.